L’accord entre la RPDC et les États-Unis est un pas encourageant por la paix et la stabilité

Déclaration du Comité exécutif central, Parti communiste du Canada, 14 juin 2018

Le Parti communiste du Canada se réjouit de l’accord survenu le 12 juin entre les présidents Kim Jong-un et Donald Trump. Cet accord constitue une étape importante de l’élimination du danger d’une nouvelle guerre potentiellement catastrophique dans la péninsule coréenne. Mais tandis que nous exprimons notre optimisme, nous savons que des voix puissantes au sein du camp impérialiste cherchent toujours à perpétuer l’hostilité américaine, dans le but d’isoler la RPDC et de lui imposer la domination américaine. Nous demandons au gouvernement fédéral de soutenir pleinement l’accord du 12 juin, d’exiger la fin des sanctions et d’aider à construire le dialogue, l’amitié et les relations pacifiques avec la RPDC et son peuple, qui doivent pouvoir exercer leur souveraineté et construire la paix et la prospérité sans la menace constante d’une agression américaine.

Pendant plus de six décennies, notre parti a préconisé la négociation d’un traité pour mettre fin au conflit coréen. Nous avons toujours soutenu les propositions pour démilitariser la péninsule coréenne, en commençant par le retrait des troupes américaines, la fin des exercices guerriers annuels menés par les forces militaires américaines et sud-coréennes et l’élimination de toutes les armes nucléaires de la région. L’accord du 12 juin ouvre la voie à ces objectifs et contribue à éliminer la source potentielle d’un conflit militaire beaucoup plus large.

Celles et ceux qui cherchent à saboter l’accord en prétendant qu’on ne peut faire confiance à la RPDC, ou prétextant qu’elle viole les droits humains, devraient plutôt regarder du côté des États-Unis, qui ont tué trois millions de Coréens et détruit Pyongyang pendant la guerre de 1950-53. L’impérialisme américain est coupable d’avoir mené une guerre nucléaire contre le peuple japonais ainsi que d’innombrables agressions et interventions contre la Corée et d’autres pays. Ce sont les États-Unis qui ont la plus grande population carcérale au monde et qui violent massivement les droits humains et démocratiques de leur peuple. Les États-Unis ont été fondés sur le génocide des peuples autochtones et sur le vol de leurs terres, sur le commerce des esclaves et le racisme omniprésent qui en résulte encore aujourd’hui. Pourtant, malgré les antécédents menaçants et agressifs de l’impérialisme, les dirigeants de la RPDC ont judicieusement choisi de rechercher la paix et l’amitié avec les États-Unis. En cette occasion historique, nous félicitons le président Kim Jong-un et toute la nation coréenne et nous réitérons notre plein appui à l’objectif de la réunification pacifique et souveraine de la péninsule.
Mais nous soulignons également que les dangers de guerre et du militarisme augmentent dans notre monde aujourd’hui. Les États-Unis augmentent leurs dépenses militaires, développent leur technologie d’armes nucléaires et menacent l’Iran, le Vénézuéla et d’autres pays. Les dépenses militaires du Canada augmentent rapidement et les troupes canadiennes sont de plus en plus intégrées à la stratégie militaire globale des États-Unis pour étendre la domination impérialiste et encercler la Russie et la Chine. Plus que jamais, le mouvement pour la paix et le désarmement doit devenir un acteur puissant au Canada et partout dans le monde, et nous nous engageons à faire de cette lutte une priorité pour le travail de notre Parti.

Le Parti communiste du Canada se réjouit de l’accord survenu le 12 juin entre les présidents Kim Jong-un et Donald Trump. Cet accord constitue une étape importante de l’élimination du danger d’une nouvelle guerre potentiellement catastrophique dans la péninsule coréenne. Mais tandis que nous exprimons notre optimisme, nous savons que des voix puissantes au sein du camp impérialiste cherchent toujours à perpétuer l’hostilité américaine, dans le but d’isoler la RPDC et de lui imposer la domination américaine. Nous demandons au gouvernement fédéral de soutenir pleinement l’accord du 12 juin, d’exiger la fin des sanctions et d’aider à construire le dialogue, l’amitié et les relations pacifiques avec la RPDC et son peuple, qui doivent pouvoir exercer leur souveraineté et construire la paix et la prospérité sans la menace constante d’une agression américaine.

Pendant plus de six décennies, notre parti a préconisé la négociation d’un traité pour mettre fin au conflit coréen. Nous avons toujours soutenu les propositions pour démilitariser la péninsule coréenne, en commençant par le retrait des troupes américaines, la fin des exercices guerriers annuels menés par les forces militaires américaines et sud-coréennes et l’élimination de toutes les armes nucléaires de la région. L’accord du 12 juin ouvre la voie à ces objectifs et contribue à éliminer la source potentielle d’un conflit militaire beaucoup plus large.

Celles et ceux qui cherchent à saboter l’accord en prétendant qu’on ne peut faire confiance à la RPDC, ou prétextant qu’elle viole les droits humains, devraient plutôt regarder du côté des États-Unis, qui ont tué trois millions de Coréens et détruit Pyongyang pendant la guerre de 1950-53. L’impérialisme américain est coupable d’avoir mené une guerre nucléaire contre le peuple japonais ainsi que d’innombrables agressions et interventions contre la Corée et d’autres pays. Ce sont les États-Unis qui ont la plus grande population carcérale au monde et qui violent massivement les droits humains et démocratiques de leur peuple. Les États-Unis ont été fondés sur le génocide des peuples autochtones et sur le vol de leurs terres, sur le commerce des esclaves et le racisme omniprésent qui en résulte encore aujourd’hui. Pourtant, malgré les antécédents menaçants et agressifs de l’impérialisme, les dirigeants de la RPDC ont judicieusement choisi de rechercher la paix et l’amitié avec les États-Unis. En cette occasion historique, nous félicitons le président Kim Jong-un et toute la nation coréenne et nous réitérons notre plein appui à l’objectif de la réunification pacifique et souveraine de la péninsule.

Mais nous soulignons également que les dangers de guerre et du militarisme augmentent dans notre monde aujourd’hui. Les États-Unis augmentent leurs dépenses militaires, développent leur technologie d’armes nucléaires et menacent l’Iran, le Vénézuéla et d’autres pays. Les dépenses militaires du Canada augmentent rapidement et les troupes canadiennes sont de plus en plus intégrées à la stratégie militaire globale des États-Unis pour étendre la domination impérialiste et encercler la Russie et la Chine. Plus que jamais, le mouvement pour la paix et le désarmement doit devenir un acteur puissant au Canada et partout dans le monde, et nous nous engageons à faire de cette lutte une priorité pour le travail de notre Parti.

Source:

Parti communiste du Québec (section du PCC)

Artículos Relacionados